VOICI QUELQUES CONSEILS POUR LES EVJF !!

conseils evjf

Quelques conseils !!

Lorsqu’on est désigné comme témoin d’un enterrement de vie de jeune fille, on tente un maximum de rendre cette journée mythique et mémorable. Pour vous accompagner dans la création de votre programme, cette rubrique vous énumère de précieux conseils pour réussir une journée d’enterrement de vie de jeune fille en mettant en avant les pièges à éviter et les règles d’or à appliquer ! Prenez connaissance, sans plus attendre, de ces précieux conseils.

Conseil
---
N°1
Pourquoi un EVJF ?
Pourquoi doit-on organiser un enterrement de vie de jeune fille ?

Rien, ni personne n’impose cette fête. C’est uniquement l’occasion de se retrouver entre filles et de profiter pleinement de cette journée en tant que femme célibataire. Eh oui, la demoiselle va abandonner définitivement son statut de célibataire pour devenir une dame, qui devra vouer fidélité à son mari. Il serait, par conséquent, dommage de ne pas profiter de l’occasion pour se réunir avec ses filles et faire les fofolles pour l’espace d’une journée, d’un week-end ou d’une semaine. Une journée mythique qui restera, à tout jamais, gravée dans les mémoires de la future mariée et des participantes de la fête. Cette journée est aussi une excellente occasion de se créer de nouveaux liens d’amitié et de complicité. Même si la journée se doit d’être classique, c’est une festivité qu’il ne faut absolument pas oublier, ni négliger.


D’antan, cette réception reposait sur une vraie tradition. Durant sa journée « enterrement de vie de jeune fille », la jeune femme devait réunir des souvenirs qui lui rappelaient ses folles journées de célibat (lettres d’amour, gri-gri offert par un amoureux transi, etc..). Elles racontaient à l’assemblée les anecdotes. Ces objets ou lettres étaient ensuite déposés dans une boîte, sous la surveillance des convives de la fête. Puis la jeune femme se soumettait au rituel : enterrer la boîte contenant les objets souvenirs dans le jardin. Ce trésor ne sera déterré que 2 ans après l’enterrement de vie de célibataire ou après la naissance du premier enfant. Cette tradition ne se fait pratiquement plus, mais rien n’empêche l’organisatrice d’un enterrement de vie de jeune fille de soumettre la future mariée à cette activité en guise de gages ou de défis.


On peut dire que les anciens avaient des idées derrière la tête. Toutefois, cette tradition est avant tout appropriée aux hommes. Auparavant, les femmes ne faisaient pas d’enterrement de vie de célibataire. Cette festivité était uniquement dédiée à la gente masculine. La société évolue et les mœurs aussi, c’est pourquoi de plus en plus de femmes profitent de l’occasion pour s’adonner aux joies d’une soirée (journée ou séjour) consacrée à l’amusement entre filles. Malgré tout, on note une différence entre les hommes et les femmes. Les hommes sont plus terre-à-terre. Cette journée est synonyme de strip-teaseuse et de beuveries tandis que les femmes cherchent à élaborer un programme digne de leurs personnalités, d’où le développement des activités comme SPA, thalassothérapie, hammam, soin du visage ou jacuzzi. Cette effervescence a vu naître des activités du côté des hommes, plus masculines, comme des journées de tirs au paintball ou des sauts de l’extrême. Il n’y a plus véritablement de limites, si ce n’est d’écouter les désidératas des futurs mariés… À vous de jouer et d’organiser une journée (ou séjour) dédiée à enterrer les derniers jours de célibataires de la future mariée en fonction de sa personnalité ! En somme, la connaissez-vous aussi bien qu’elle ne le pense ?